Fila Disruptor 2 Premium 'Triple White'

Fila Disruptor 2 Premium 'Triple White'

Tailles disponibles :

Vous pourriez aussi aimer :

Les offres marchandes sont classées selon leur prix et par ordre croissant. Il est possible que les partenaires nous paient des commissions pour les ventes effectuées mais cela n'impacte pas le classement. Plus d'informations...

Disponibles dans 2 boutiques :

Footlocker
Footlocker49,99 € Livraison gratuite

M.à.j. 25/10/2022

GOAT
  • Paiement 3X
GOAT

A partir de

64,00 € 15,00 €

M.à.j. 20/12/2022

MarqueFila
No. du fabricant1FM00-13
CouleurBlanc
Catégorie
GenreHomme

Tout comme Diadora et Ellese, FILA trouve ses racines en Italie. La marque est fondée par les frères Ettore et Giansevero Fila en 1911 dans la petite ville de Biella dans les Alpes italiennes.

L’aventure commence par la production de sous-vêtements de haute qualité, puis en 1923, les frères Fila font un partenariat avec la Maglificio Biellese, cela leur permet d’augmenter la production et surtout d’asseoir la notoriété de l’entreprise au niveau nationale, voire régionale. A partir des années 40, la Fratelli Fila se met à produire des équipements sportifs et connait une succès grandissant.

En 1970, FILA s’engage naturellement vers le Tennis. En effet ce sport regroupe plusieurs éléments qui en font le sport parfait pour établir une renomme mondiale : le Tennis (à l’instar du Football) est suivi par des fans du monde entier, et les tournois du Grand Chlem se déroulent dans de nombreux pays à l’étranger; cela offre une visibilité sans égale.

C’est le partenariat avec le tennisman suédois Bjorn Borg (vainqueur de 11 titres du Grand Chlem, numéro 1 au classement en 1977) qui va permettre à FILA de devenir une marque mondiale. C’est bien à la même époque que sort la collection White Line. Chez les tenniswomen, Fila séduit Jennifer Capriati (tenniswoman américaine, elle remporte 3 titres du Grand Chlem, numéro 1 au classement en 2001), et Monica Seles (tenniswoman yougoslave puis américaine, elle remporte 8 titres du Grand Chlem, numéro 1 au classement en 2009)

A partir de 1990, la mode est au Basketball américain ; en partie grâce à la NBA et à Michael Jordan. FILA tente donc de se diversifier et de pénétrer ce marché. La marque italienne signe donc 2 joueurs emblématiques du basket US des 90’s : le premier ambassadeur est Grant Hill, cet ailier est le visage des Detroit Pistons de 1994 à 2000 ; le deuxième joueur est Chris Webber, un ailier fort ayant évolué à l’époque principalement au Washington Wizards et au Sacramento Kings.

FILA signe des modèles aujourd’hui considérés comme des classiques ; c’est le cas de la Disruptor.